ITALIE, vers les Pouilles

 

 

                                NOTRE PARCOURS TRACE ROUGE

1er partie

LES INFOS VOYAGEURS SONT A LA FIN DE NOTRE PARCOURS ITALIE

 

Nous y entrons Le 7 octobre 2020, complètement incognito ce qui nous arrange bien vu les temps qui courent.

It 1

2,30m de hauteur maximum, indiqué sur les panneaux de signalisation, pour passer sous les tunnels (ils auraient pas pu le dire avant...), on va faire comment....baisser la tête !
dur dur et des virages en épingle a cheveux, un message de nos enfants nous indiquant « masque »partout avec grosse amende a la clé, on va finir par perdre notre enthousiasme.
Mais non, les 2,30m, c’est surement en rasant les côtés car on est passé sans perdre la tête !
Les virages, mon chauffeur est un professionnel et le masque, pour le moment, on voit les gens le porter au cou....
Des panneaux de signalisation, on en verra partout, sur toutes les routes, ils sont fans. Ca tourne au ridicule, on n’a jamais vu autant de panneaux signalétiques, de la folie.  Remarque il faut dire que les Italiens ont peut être besoin d’être rappelé à l’ordre continuellement, mais il y a tellement de panneaux qu’on a l’impression qu’ils sont blasés et qu’ils ne les voient plus.

On apprendra à l’usage que beaucoup ne servent à rien, du matraquage d’infos et souvent ils sont erronés ( concernant la hauteur et largeur maximum de la route).
It 2 2
On se demande si les radars automatiques ne sont pas fictifs aussi.

Tiens on peut se garer à nouveau au cimetière, le parking est gratuit, pas comme en suisse et on peut y faire son plein d’eau.
On va enfin pouvoir se laver et faire une lessive à 5 degrés!
It 1 1It 1 2
 Nos premieres  constatations : fini les belles fermes en bois, des panneaux publicitaires partout le long de la route (comme chez nous il y a 30 ans), un soleil et un ciel bleu et ça,  cela vaut son pesant d’or!
It 2
Les nuits restent fraîches, environ 5 à 8 degrés et 4 de plus dans l’iveco au réveil. On est heureux d’avoir notre chauffage et attendons qu’ils fassent meilleur pour sortir de sous la couette.
On arrive sur le lac de Côme. 
It 3
Situé en Lombardie, ce beau lac glaciaire en forme de y  est encaissé aux pieds des Alpes entre des collines verdoyantes et abruptes.
Superbe,  mais en véhicule, c’est vraiment « la merda ». Trop de circulation, routes étroites, on se dit que c’est la dernière fois qu’on vient ici. C’est blindé et pourtant sans touriste.
It 4

Nous partons sur les hauteurs faire une randonnée au dessus de Tremazzo à IIDozone et Sasso di San Martino,   dur aux chevilles, mais récompensés par la vue même si c’est brumeux.
It 5It 6It 7
La greenway, bof, oui d’accord, on est difficile mais nous n’aimons pas marcher et entendre les voitures.
It 8
LENO offre un petit ecrin de verdure, et ça sent l’Italie à plein nez, maisons hautes, volets fermés, ruelles tres étroites, des peintures religieuses sur les façades de maison....
Une superbe rando : de Orimonto, attention des passages étroits, laisser la voiture et rando jusqu’au Monte Generoso. 4h de marche, mais si vous partez du côté Suisse, vous aurez comme toujours la possibilité d’attendre le sommet en train à crémaillère ou téléphérique.
It 9 2It 9 1
Le week-end, énormément de monde donc nous avons mis le réveil, et oui ça nous arrive de temps en temps.
It 10
Vue panoramique à 360°, les monts à +de 4000m, le lac de Come et le Lac Lugano en Suisse.
It 11It 11 1It 11 2It 11 3
BERGAME  est une ville lombarde nichée dans les contreforts des Alpes, a la particularité d’être construite sur 2 niveaux, la vieille ville inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco  se trouve dans la partie haute, entourée de remparts, cité médiévale remarquable. Tres agréable à découvrir à pied, le seul hic est que le soleil y est très timide car les murs des maisons serrées les unes aux autres sont hautes, comme presque partout en Italie.
It 12
La basilique Santa Maria Majore est l’édifice le plus remarquable de la ville.

Ce n’est pas souvent mais en Italie, j’apprécie regarder les vitrines, je trouve qu’ils ont un savoir faire, beaucoup de gout. Tres attirant.
 Ou est la campagne? Des espaces vierges. Une circulation incroyable, des zones commerciales, industrielles PARTOUT. Impressionnant !
Visiter des endroits tres urbanisés les uns après les autres, vraiment ce n’est pas pour nous. Dans les prochains jours, il est prévu le lac de Garde.

It 15

Vérone
Padoue et
Venise.
  Pour apprecier toutes ces villes remarquables, il va nous falloir des entractes de verdure.....
LAC DE COME Nous partons marcher tout au bout de la presqu’île de Sirmione, très touristique (trop commerciale )même en cette période très spéciale.
It 16
La péninsule avance de 4 kilomètres sur le lac et n’est étroite que d’une centaine de mètres On entre dans la ville en passant le pont-levis d’un beau château fort pour accéder aux ruelles etroites.


VERONE va nous donner un torticolis, tellement cette ville est superbe.
1er bon point, nous n’avons pas eu de mal à nous garer tout près du centre historique qui nous intéresse.  Classée par l’Unesco au Patrimoine mondial, elle a préservé un nombre remarquable de monuments de l’Antiquité, du Moyen-âge et de la Renaissance. Il suffit de changer de trottoir pour passer d’une période à l’autre.
Le centre de la cité comprend la ville romaine dans la boucle du fleuve Adige.
It 17

Pont de pietra, Bâti en 89 avant JC, c’est la plus ancienne construction de Vérone dont les deux premières arcades et piliers sont en marbre.

 Shakespeare plaça le drame de Roméo et Juliette à Vérone et des millions d’amoureux se pressent ici chaque année sous le balcon de la maison de Juliette.

Les murs sont recouverts de graffitis, de déclarations d’amour et de petits mots tendres. Je voulais, moi aussi, mettre mon petit mot d’amour, mais la file d’attente allait éprouver l’amour de mon homme, alors en tant que femme « amoureuse » je n’ai pas fait de caprice et continué ma route.

Que seraient les Italiens sans les gélatérias, et là aussi on ne peut que rester admiratif devant leur savoir faire.
It 19

PADOUE, encore une ville inscrite au Patrimoine Mondial de l’Unesco, se situe au centre de la plaine vénitienne et a des origines qui pourraient remonter à plus de 3000 ans. Que de superbes villes où le passé a laissé des merveilles architecturales.
It 20
Prato della Valle, une grande place, à l’origine ancien théâtre romain et transformée au 18ème siècle en très grande île verte traversée par quatre allées et des ponts. Sur les rives du canal ont été installées 78 statues d’hommes illustres locaux.

Le cœur de la ville est constitué des places Delle Erbe et Della Frutta séparées par le Palazzo Della Ragione.
It 21 1It 21 2
ON APPREND que Saint Antoine de Padoue est  le saint le plus populaire d’Italie.
Une immense basilique, trois nefs, six chapelles et quatre cloîtres,  important lieu de pèlerinage, lui est dédié. Perso, on n’a pas du tout été emballé, sans tomber dans l’extrême du contemporain, le Choeur renaissance, les autels super chargés ne sont pas de notre goût.
La ville, aux façades ocre, aux innombrables arcades est tres plaisante, souvent dallée de marbre.
It 22It 21 2It 23


VENISE  : Pour apprécier au mieux Venise, nous rejoignons  la Punta Sabbioni (un detour de plus 150 kms A/R), pour avoir le plaisir d’arriver à la place Saint Marc, par la mer, en vaporetto.
Nous laissons pour une fois l’iveco à un stationnement payant en vue de gardes par sécurité, on à deja donné en  vol en Italie.
It 24
VENISE est Merveilleuse avec peu de monde. Pas du tout d’asiatique, pas d’américain, pas de russe.
En plus c’est l’anniversaire d’Eric, cela ne pouvait tomber mieux (18oct)
Le Palais des doges (où résidaient les dirigeants de la république de Venise) est un superbe  palais vénitien de style gothique et Renaissance.

L’intérieur est très sombre, de style très chargé, les peintures religieuses, on n’accroche pas.

It 27 7It 27 8It 27

quartier de l’Arsenal entouré de murs médiévaux bordés de canaux.
Dans plusieurs quartiers, on voit du linge à sécher aux travers des rues...
It 28 1It 28 2
It 29

Ile Burano, ile de pêcheurs beaucoup plus aérés aux maisons de couleur. Très agréable.
It 30 1
Sur deux jours, nous parcourons les ruelles parfois très étroites et prenons plaisir à admirer la belle architecture de Venise et ses nombreuses boutiques.

It 35 2Eric est moins enthousiaste que moi, regarder les détails de l’énorme variété de masques, le travail du verre, cela finit par le lasser.

Et puis les masques, il en a une indigestion pourtant Venise est réputée pour son carnaval!

Vaporetto : super pratique ces bateaux à moteur te permettent de visiter tout Venise et les iles proches (Murano, Burano). Mais stupéfiant qu’ils ne tournent pas au gaz ou électriquement. Quelle pollution qui pourrait être évité facilement !
It 33 1
Inondations à répétition : Depuis 2003, le projet gigantesque et archi couteux « Mose » (digues mobiles aux trois embouchures de la lagune entrant en action lors des grandes marées) est en cours de réalisation, alors que l’efficacité est très contestée.
Venise est menacée par les eaux lors des marées. Elle souffre de son enfoncement, de la pollution (écoutez bien cela : aucun réseau d’assainissement, tout part dans la lagune.....)et de la montée du niveau de la mer.
Aujourd’hui,  elle subit environ 60 inondations par an, contre 4 en 1900.

A chaque montée des eaux, des zones surélevées sont installées dans la ville pour faciliter le passage des piétons, les habitants posent une plaque hermétique au pied de leur porte.
It 34 1It 34 2
Nous avons eu de la chance deux Jours de soleil pour Venise.
It 35
Et en plus en rentrant de notre journée de marche, on file à la plage juste avant la tombée de la nuit pour aller a la pêche aux petites palourdes. Délicieux. 

Rien ne nous arrête, surtout le ventre...

Nous reprenons la route sous une brume à couper au couteau. L’armée est en service en bord de mer.....surveillerait-il l’arrivée de migrants?


Direction le Sud puisque les Dolomites sont sous la neige.

Nous avons bien du mal  à trouver des réseaux routiers secondaires moins chargés en circulation.
Le paysage est plat de plat, les habitations moches mais l’industriel a laissé la place aux  terres agricoles.
It 36
A l’est  de Bologne, beaucoup de vignobles et de cultures  fruitières ( poires, pèches,abricots, et en ce moment récolte de kakis et kiwis).
It 37
Entre Bologne et Florence, petites montagnes bien verte. Ah enfin!


 

Depuis qu’on est sur le territoire Italien, on voit de la vigne partout.
La production comme la consommation y est importante.

ici ils achètent le vin en bonbonne de verre de 10l.
It 39

TOSCANE :
Nous contournons Florence et Sienne....et oui, on connait!
Bon, j’y retournerai avec plaisir mais eric veut voir la Toscane « profonde ». Et au moins a la prochaine église visitée, on ira se confesser de nos omissions. Nous traversons des forêts et nous sommes toujours à l’affût de champignons,mais rien de rien.
Pas mal de monde à se promener (comme partout d’ailleurs, on vous le dit : ils aiment être dehors), et puis, super on voit au loin quelqu’un avec un sac, on va pouvoir se renseigner.. On s’en lèche deja les babines....Mais en approchant, on voit que le sac est petit, que l’homme a un chien dans les bras, et de merda! Ce n’est pas un sac de champignons mais une toutounette (sac à crottes) en passant à côté  de lui on s’aperçoit qu’en fin de compte, c’est son masque qu’il tient à la main...Pas d’erreur, on a la vue qui baisse!  Pas de danger qu’on trouve des champignons.....
Les paysages changent, toujours vallonnés mais les cultures vignes et oliviers sont en terrasse. Nous prenons les routes secondaires à l’est de la A1.
Tres beaux paysages avec des vues panoramiques, des villages médiévaux avec pleins d’églises...et des cimetières à l’écart pour des bivouacs tranquilles.


Pas d’erreur, on a la vue qui baisse!  Pas de danger qu’on trouve des champignons.....
Les paysages changent, toujours vallonnés mais les cultures vignes et oliviers sont en terrasse. Nous prenons les routes secondaires à l’est de la A1.
Tres beaux paysages avec des vues panoramiques, des villages médiévaux avec pleins d’églises...et des cimetières à l’écart pour des bivouacs tranquilles.

It 40It 40 2It 40 1

Bivouac avec vue sur Area Naturale Protetta di Interesse Locale Le Balze.
It 41
Quelques villes visitées  : Loro Ciuffenna,  Arezzo, Castiglion Florentino, Cortona. La pierre locale servant aux constructions s’effritent et beaucoup de monuments s’en ressentent.

Nous contournons le lac Trisimene par la SP 35, 171 et 1, superbes vues.

Nous quittons la Toscane pour la Ombrie.
La OMBRIE est très boisée, légèrement montagneuse avec de vieux villages perchés construits sur des promontoires rocheux dont les maisons hautes donnent l’impression d’un village fortifié.
It 43 2
Par contre on déplore de nombreux déchets partout le long de la route et plus on descendra, pire cela sera!


Nous parcourons le vieux centre de Pérouse. on y arrive tout essoufflé, beaucoup de villes, villages se trouvent sur les hauteurs de collines.
Visite de la cathédrale San Lorenzo au portail baroque. L’intérieur est encore très sombre, quelques beaux vitraux et un orgue en deux parties.

It 44 1It 44 2It 44 3

Plusieurs loggias finement ornées, d’où étaient lus les édits et ordonnances.
Dommage le temps est couvert et très humide. Du coup, les photos sont pas terribles !

Le portail est orné par des colonnettes torsadées surmontées par deux griffons pérugins.

Palazzo del Bargello et la fontaine majeure.
It 45

La cascade des Marmores est une chute d'eau artificielle qui a été créée par les anciens Romains et dont des sels de calcium donnent aux roches l'aspect du marbre.
Sa hauteur totale est de 165 m ce qui en fait la chute la plus haute d'Italie. Le débit de la cascade est activé et désactivé selon un horaire bien défini, et nous ne sommes pas aux bonnes heures et vu le soleil plombé, on annule notre visite. Dommage.
It 46 1It 46 2
Superbe couleur d’automne par Lago el Alto et Campo di Giove.
It 47 2It 47 3It 47 1
Nous revoici sur les bords de l’ADRIATIQUE, à 80 kms au nord des POUILLES.

Le temps est mitigé, assez couvert mais les températures très agréables 16° en journée. La mer est belle, mais il faut savoir que juste à coté de la plage tu as des infrastructures touristiques énormes, une route passagère, une voie ferrée puis l’autoroute, on est loin DU RÊVE.

×