Notre choix VEHICULE

Pourquoi avoir choisi l’Iveco 4x4 ?

 

Un camping-car européen traditionnel n’est pas conçu pour rouler sur les ripiaux argentins et chiliens, ni sur les pistes boliviennes, péruviennes. Si on ne veut pas casser, on est obligé de prendre un maximum de goudron et nous passons à côté des endroits « tranquilles » que nous adorons.

Avoir un 4x4, c’est rassurant, pour trouver un bivouac en nature, c’est plus facile.

Le sprinter 4x4 me plaisait bien, mais Cath jugeait la garde au sol trop faible, il aurait fallu passer par un spécialiste pour le rehausser et là, dur, dur pour le portefeuille.

50 67

Un véhicule plus gros est certes beaucoup plus confortable mais l’encombrement est souvent un problème de circulation en ville, passage dans les chemins étroits, lignes électriques souvent basses, sans compter les péages plus chers et bien sûr, la consommation quasiment doublée, de plus je n’ai pas le permis poids lourds.

50 64

Nous voulions un véhicule aménagé de manière à pouvoir accueillir deux personnes de plus dans la cellule. Ce n’était pas envisageable avec un 4x4 genre Défender ou Land Cruiser. Il nous fallait un fourgon ou chassis cabine à part quelques véhicules militaires que nous trouvions trop anciens, notre choix se limitait à un Iveco ou un Mercedes.

4 11

Nous avons fait réaliser un système de lit qui permet de ne pas le faire tous les jours, par contre pour ceux qui voyagent avec nous, il ne faut pas qu’ils soient claustros !

13 401

Perou 2014 197

Ils dorment sous notre lit avec environ 70cm. L’important pour nous était de pouvoir accueillir deux personnes de plus dans l’hypothèse où le climat ne permettait pas à nos hôtes de dormir en toile de tente.

50 81

Un passage cellule-cabine était pour nous indispensable, c’est rassurant de savoir que l’on peut démarrer en cas d’urgence sans avoir à sortir.

50 44

Par contre, nous n’avons pas de salle de bains, seulement une douche extérieure. Beaucoup de voyageurs ne nous comprennent pas trop mais c’est un choix. Nous préférions avoir 4 couchages que les « banos ». Concernant la douche, elle nous est indispensable lorsque nous avons des températures élevées (mais elle pourrait être remplacée par un pulvérisateur). Les 2 premières années, en Amérique du Sud, nous nous en sommes très peu servies mais depuis l’Amérique Centrale, la douche est un réconfort chaque jours. Par contre, notre rideau de douche et le support sont encore neuf !

 

EQUIPEMENT.

 

Store extérieur Fiama qui nous sert aussi bien pour le soleil que pour la pluie.

50 55

-Chauffage cellule par un eberpascher à gas oil.

-Chargeur de batterie + un transfo 110/220v pour pouvoir recharger nos batteries lorsque nous pouvons avoir le secteur (+ que rare).

-Réservoir eau 100l.

-Eaux usées : pas de réservoir mais les rares fois où nous sommes en ville, nous avons un bidon de canoë qui nous sert également de machine à laver.(évidemment pas avec la même eau !!)

-Réservoir gas oil 90 litres + un complémentaire de 85 litres avec pompe de transfert.

-Réfrigérateur à compression Waeco de 40l, avec partie congélation (important pour les glaçons à l’apéro !). Le problème de ce frigo : nous réglons souvent le frigo à 2 et lorsque les températures baissent la nuit, le frigo tourne peu et la partie congélation ne fait plus son travail, aussi nous choisirions un frigo avec un thermostat différent pour la partie congélation.

-Un filtre catadyne à pompe manuelle (on s’en sert beaucoup)

-Un évier de cuisine (qui sert également pour la toilette) alimenté par une pompe Fiama 7l/min (trop juste si vous voulez brancher le filtre à eau en direct).

-Une bassine (pour les petits besoins de Mme), indispensable.

-Nous avons désormais deux batteries à déharge lente pour la cellule avec un panneau solaire de 160w. Du fait que nous l’allons jamais en camping, nous ne pouvons donc nous brancher sur le secteur, une batterie pour la cellule s’avère insuffisant dès que la chaleur impose au réfrigérateur de fonctionner quasiment toute la journée.

Les batteries cellules sont également rechargées par l’alternateur moteur que je commande moi-même par un interrupteur (nous avions un coupleur séparateur mais il a lâché après une année de service).

-Plaque deux gaz, un four et un réchaud pour pouvoir cuisiner à l’extérieur lorsqu’il fait trop chaud. Nous alimentons le tout avec 3 camping-gaz (bleu) de 3kg chacune. Pour les recharger, il faut se faire fabriquer un adaptateur que l’on fixe sur une lyre achetée sur place pour avoir l’embout adapté aux bouteilles locales. Possibilité ‘acquérir u kit chez Narbonne accessoire. Nous l’avons fait faire en Bolivie dans un petit atelier de mécanique pour 5 euros.

Avec cet adaptateur, la plupart des plates formes de remplissage de bouteilles accepte de remplir nos bouteilles. Au Chili et en Bolivie, nous avons du acheter une bouteille de 13 kg et faire le transfert nous-même.

-Pour internet : la solution la plus simple est d’acquérir une carte sim locale et ensuite avec un smartphone ou Iphone, faire un partage de connexion. Nous avons aussi une antenne ampli Wifi (Alpha Network) lorsqu’on peut capter une wifi libre du véhicule.

Si nous devions faire un choix de véhicule aujourd’hui, nous reprendrions un Iveco 4x4 en supprimant le FAP. Le passer en Euro 3.

Concernant la cellule, nous lui ferions des ouvertures plus grandes afin d’avoir une meilleur clarté et une meilleure ventilation.

2 321

 Super important, car la cellule est un four lorsqu’il fait chaud. Prévoir ventilateur avec des prises pratiques, être vigilant sur la ventilation du frigo (nous en avons un à compression, mais il chauffe), une lumière extérieure est bien pratique. Prévoir un pneu de secours en plus sans la jante pour pouvoir les changer par paire. Les dimensions d’origine sont quasi introuvable (255x100x16 ou 9.00x16).

Concernant le chauffage,nous avions cette version en 2015 :nous ne reprendrions certainement pas un eberpascher (ou webasto), trop onéreux et trop capricieux à notre gout,

Guat2015 31

Les pièces de rechange valent une fortune je pense que nous nous satisferions d’un radian à gaz sur camping-gaz, notre cellule étant petite, nous n’avons jamais besoin de chauffage la nuit (drap microfibre retenant la chaleur). En 2016, après deux mois de pluie au Canada et Alaska et des températures fraiches, nous étions très heureux d'avoir NOTRE CHAUFFAGE qui tournait certain jour, plus de 6heures.

 

Prévoir de BONNES planques pour ordi, cash, carte bancaire, double des documents etc.

Perou 2014 196

400 108

Equateur1 17

 

QUELQUES CONSEILS :

PNEUMATIQUES

Les Michelin XZL sont très fiables( aucune crevaison) mais très bruyants et fermes par contre les dimensions 900x16( 255x100x16) sont quasi introuvables sur le continent américain .

Au Mexique , nous avons acquis 4 BFGoodrich , all terrain en 315/75/16 . Je les conseille , ils ont déjà plus de 20000kms , pas une seule crevaison  et ne semblent pas avoir une seule ride....L'indice de charge est légèrement supiéreure aux Michelin et nous arrivons à 6 % près à la dimension d'origine.

 

 

 PIECES A EMMENER EN STOCK( à part les filtres bien sûr)

L'émetteur récepteur de l'embrayage est une pièce qui cède facilement . Il faut en emmener un en stock . On s'en aperçoit lorsque subitement la pédale d'embrayage remonte d'au moins 5 cm . Cela m'est arrivé au Chili à environ 90000kms et j'ai ramené la pédale avec une ficelle . Nous avons profité d'un retour en France pour ramener la pièce mais cela marche toujours avec la ficelle...et nous arrivons à 147000kms.

Autre pièce assez fragile: le terminal de direction, le jeu qu'il a aujourd'hui commence à m'inquiéter , je le surveille de près ,peut être qu'il me faudra le changer avant la fin de notre périple.

Prévoir le remplacement des caches poussières de piston des étriers de frein( les nôtres ont été changer à 108000kms et 4 ans de service

Si vous arrivez en Amérique du sud , on trouve en Argentine des plaquettes de freins made in Bresil pour nos montures ( achetés 40€ il y a 3ans)

 

Je pense que disposer d'un diag est utile mais il faut pouvoir le tester avant de partir .

GPS :     Nous avons un GARMIN NUVY 42, petit et pratique car il peut être mis dans une poche, lors de randonnée.

Nous téléchargeons les cartes gratuitement LORS D’UNE BONNE CONNEXION :

Aller sur le site "http://garmin.openstreetmap.nl" et sélectionner les cartes qui t’intéressent (hyper simple, il suffit de cliquer sur la zone géographique qui vous intéresse !)
Télécharge gratuitement ET LÉGALEMENT le fichier "osm_generic_gmapsupp.zip"
de-zipper et placer le fichier sur une micro SD (2Go suffit en général)
Mettre la carte SD dans le GPS... et prendre la route !!!
Et c'est tout !

Sur la carte SD, nous mettons et enlevons les cartes téléchargées suivant nos besoins.

TABLETTE :  Nous avons téléchargé le logiciel « maps.me », c’est 4 euros. Enregistrement état par état. Le faire avec une bonne connexion. C’est très très pratique et si votre tablette fait gps, c’est le pied.

Nous avons également téléchargé « pocket earth », cout 10 euros pour le monde entier. Téléchargement très long état par état. Les fichiers sont lourds car nous avons pris l’option « courbe de niveaux ». Possibilité de faire des itinéraires avec différents arrêts.