SUD LIPEZ ET UYUNI avril 2013

La frontière, au pied du volcan LICANCABUR 5960m, se passe sans aucun problème et nous allons de merveilles en merveilles. Les nuits sont très froides. Nous avons 2° à l’intérieur le matin. Ca réveille….mais cela ne donne pas envie de se lever ! Heureusement, notre chauffage marche sans faille même à 4600m d’altitude.  Notre Iveco nous emmène sans rechigner sur des pistes jusqu’à 5000m.

On se baignera à 3 reprises aux thermes de Polques, mais pas de bain de minuit….Il nous faut le soleil pour avoir le courage de nous déshabiller. Les berges sont gelées. Une fois dans l’eau à 45°, quel régal !

b-1-2-1.jpg        b-1.jpg

 

   

Le lendemain matin, il nous faudra mettre nos maillots de bain dans l’eau chaude avant de les enfiler car le gel les a déformés…

Nous découvrons différentes lagunes (verde, colorada, canapa etc)

b-2.jpg      b-3.jpg  b-4.jpg

b-5.jpg             b-6.jpg   b-7.jpg

b-8.jpg                 b-9.jpg  

 

             

 

Les geysers de Manana à 4850m, jets de vapeur, marres de boue, l’odeur de souffre est très forte, le piedra del sol.

b-10.jpg     b-11.jpg

Bien sur, sur les pistes, on se perdra, et on se prendra de bonnes secousses… Entre l’altitude et les secousses tout souffre à l’intérieur, les bouchons sautent (on se retrouve avec de la crème mélangée au shampoing…, l’huile se mélange avec le vinaigre, etc), les boites se fissurent ….

b-19.jpg               b-18.jpg

Bien sur, sur les pistes, on se perdra, et on se prendra de bonnes secousses… Entre l’altitude et les secousses tout souffre à l’intérieur, les bouchons sautent (on se retrouve avec de la crème mélangée au shampoing…, l’huile se mélange avec le vinaigre, etc), les boites se fissurent ….

     b-12.jpg             b-13.jpg

b-14.jpg          b-15.jpg    b-16.jpg

b-17.jpg            b-20.jpg          b-21.jpg

 

Nous y arrivons par le sud. On hésite à se lancer. Delphine est prise de panique et nous décidons de bivouaquer pour réfléchir sereinement. Le soir, nous aurons droit au coucher de soleil et à la pleine lune. Féérique. Un bon apéro et la décision est prise, on le traversera demain matin. Le salar est étincelant, cette immensité blanche nous laisse penser que nous sommes  sur un glacier plat. Les rayons de soleil sur ce bloc immaculé nous éblouient. Nous faisons un tour aux iles incahuasi et pescador en essayant de suivre d’autres traces car on nous avertit du danger des trous d’eau nombreux encore à cette époque. Ces petites iles sont chargées de cactus. Vraiment curieux.

   b-22.jpg            b-23.jpg           b-24.jpg

b-25.jpg           b-26.jpg     

b-27.jpg           b-28.jpg

b-29.jpg               b-30.jpg

b-31.jpg             b-32.jpg

b-33.jpg    b-34.jpg

b-35.jpg            b-36.jpg

A Uyuni, on se dépêche de faire laver nos véhicules. Ils subissent un fumigado(projection d’huile de vidange mélangé avec du gaz oil, pour les protégés des projections de sel). Super, on a débarrassé notre iveco de toute la poussière (du fech fech à gogo..), pour l’enduire de graisse ! bon, on ne peut pas tout avoir et faisons abstraction des points négatifs pour se concentrer sur la beauté des paysages

. A Uyuni, avec delphine, nous faisons quelques courses. Pour la viande, c’est un peu difficile, ils n’ont que du lama par ici. On leur fait découvrir les petits restos boliviens. Ils sont ravis. Maintenant parés, nous retournons sur le salar. A Tahua, nous sommes sur la terre ferme. Tahua et Coquesa sont deux petits villages vivant du quinoa et de l’élevage de lama. Certaines maisons sont construites en sel et se noient dans le paysage de lave. Très joli. Les flancs du volcan Tunapa sont couverts de petits murets et d’anciens hameaux. Dans ce secteur, beaucoup de momies ont été découvertes. On quittera nos amis de voyages ici, eux partent pour le nord alors que nous, nous retournons au sud.  Ensemble, nous aurons partagé de bons moments, des apéros dans des sites magiques. Axel et Matis nous ont fait sourire plus d’une fois avec leurs expressions enfantines, deux petits garçons adorables avec plein de malices complices.

TRACE VIOLET

NOTRE ITINERAIRE CORRESPOND AU TRACET VIOLET

 

×