MEXIQUE JUIN2015

Mexique carte revue

Carte mexique 1

Nous voulions vraiment profité de ce grand pays (4 fois plus grand que la France) en prenant tout notre temps vu nos retours en France pour mariage, naissance…. 

Le souci du Mexique pour les voyageurs sont les « topes », il y en a partout, et il y a intérêt à avoir l’œil. Enfin, il faut relativiser, pour moi ce ne sera pas le plus grand souci ! pour moi ce sera la chaleur humide avec les moustiques. Quelques nuits bien galères.

Mex

Frontière le dimanche : très agréables ces messieurs, mais très à cheval sur les textes. Pour nous, on obtient 6 mois, pour le véhicule c’est la même chose ou 10 ans pour un camping-car. Donc, nous désirons 10 ans pour être tranquille. Sur notre carte grise, il est indiqué « fourgon », donc nous leur fournissons facture, certificat de carrossage en camping-car mais rien à faire. Le chef n’étant présent qu’ à partir du lundi, nous restons sur place et, le lendemain, nous y passons encore 4h, appel au chef des Chiapas, RIEN A FAIRE. Nous aurons 6 mois et c’est tout ! ON RAGE.

On nous a dit de faire très attention aux bivouacs au Mexique, et bien cela se passe plutôt bien. Nous demandons aux gens et ceux-ci sont charmants, aucun soucis. Il faut dire que nous sommes des voisins « adorables ». Réveil par les coqs nombreux, les chiens, les discours des évangélistes, et il fait à peine jour.

On trouve enfin d’autre fromage que du frais, un grand choix de yaourts, de grands rayons de patisserie (éric adore tjs les gateaux). C’est LA FÊTE.

Mex2 0

NOUS COMMENCONS PAR LA REGION DES CHIAPAS, surtout habité par des mayas, connu pour sa pauvreté et les rebellions (mouvement zapatiste). On y parle au minimun onze langues différentes (on ne va jamais s’en sortir , on est bon mais quand même….). Les communautés indiennes sont souvent très traditionnelles (les enfants vont peu à l’école), beaucoup de costumes, comme au Guatemala.

Mex chiapas carte 1

 Les Chiapas sont connus pour les bloquéos, des hommes coupent la route, souvent menaçant de coupe-coupe, gros batons. Nous en aurons un, impossible de leur échapper, 2 blocages à 50m de distance, au cas où on forcerait le premier. Un peu impressionnant, nous n’avons rien donné ! le désaccord ne se règle pas en arrêtant les gens sur la route. C’est de l’argent facile.

Mex5 1

Mex5 2

Mex5 3

« EL CHIFLON »   

Eaux turquoises laiteuses, vasque de calcaires, cascades, superbe balade à travers la forêt. Comme il fait chaud, on se baigne, nous avons la rivière pour nous deux. En dehors du week-end, c’est très tranquille et ils nous laissent dormir sur le site. Plutôt cool ces mexicains.

Evidemment, nous ne prenons pas la route classique, mais les petites pour rejoindre le canyon Sumidero. La route est plutôt correcte et les paysages verts(en cette saison, début des pluies), cultures de maïs et canne à sucre.

 

 « CANYON SUMIDERO »

Gigantesque faille où parcourt le rio Grijalva(le 2è fleuve du Mexique) qui atteint 1000m de hauteur, parois rocheuses couvertes de végétations . Plusieurs miradors pour admirer la vue et comme nous apprécions énormément les températures, nous y restons la nuit. Un vrai luxe, avec vue à l’apéro et au petit-déj sur le canyon. Cela rachète notre bivouac forcé de la veille en plein centre de Tuxtla (ville de +600 000h) après une rupture d’une canalisation gas-oil. Un vrai jet de gas oil, eric pensait que c’était une canalisation d’eau de la route. Pssst, c’était nous, on s’en est vite aperçu à l’odeur !! Pour la petite histoire, mon homme s’est levé aux aurores pour réparer, Un vrai chef !

Mex3 3

Mex3 2

Mex3 1

Ville de 250 000h (mais les villes sont toutes grandes au Mexique), à 2140m d’altitude, SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS est dès plus agréable, c’est une très jolie ville coloniale entourée de collines. Nous y restons plusieurs jours et nous y perdrons. Les maisons sont couvertes en tuiles, facade de couleur, cela ressemble à Antigua mais on y marche mieux et la vie y est moins chère. Beaucoup d’artisanats et  les boutiques d’ambre sont nombreuses.  Les Chiapas ont un gisement important d’ambre, résine végétale fossilisée.

Coin info : Les mayas l’utilisaient dans les rites funéraires et lui attribuaient  des pouvoirs magiques. 

Pas mal de sites à voir aussi nous refaisons demi-tour vers le Guatemala, une petite pause  à la jolie ville de « Comitan »(où nous trouvons enfin une connexion correcte) puis direction les lacs de Montebello, 69 lacs à +1400m entourés de verdures.

Mex6 5

Toute cette région est verte, le Mexique ce n’est pas que du désert. Nous sommes surpris par cette végétation luxuriante, on se croirait même par endroit dans les Alpes.  Nous sommes aussi surpris par le nombre d’enfants qui ne vont pas à l’école. Ici, si tu ne travailles pas dans les champs, tu fais du commerce et ça ils adorent. Mais même si cela nous fait mal au cœur, nous ne leur achetons RIEN et nous ne manquons pas de leur dire que leur place c’est à l’école.

Culture=brulis mais nous avons la chance de passer après ces incendies géants qui enlaidissent le paysage et qui te prend à la gorge.

 

Visite de Yaxchilan, site maya. Peu visité par les touristes car loin de tout, alors nous y allons. Eric n’est pas fan des sites archéologiques, mais comme celui-ci est noyé dans la végétation, je compte l’intéresser. Seul un rio sépare l'endroit du Guatémala, et il n'y a pas de pont.

Pour atteindre ce site archéologique, il faut prendre une lancha étroite et effilée, parcourir 18 km sur le rio Usumacinta. 

Mex7 1 1

Mex7 2

Yaxchilan se dresse au milieu de la jungle, entouré de ceibas, de gommiers et autres arbres immenses, les bruits de la jungle nous accompagnent. C’est plein de charme. Le site a connu son apogée entre 700 et 800 ap.JC au temps de la dynastie Jaguar ( à l'époque de Charlemagne).

Mex8

On atteint la Grande Place par un bâtiment-labyrinthe, les édifices qui l'entourent sont plutôt bas, allongés. Un jeu de balle, étroit, est bordé de 2 banquettes de pierre pour les spectateurs ( la pelote n'était pas un sport, mais avait une fonction rituelle, la balle de caoutchouc de 2 ou 3 kg circulait entre les joueurs et symbolisait la course de l'astre solaire. La partie s'achevait par un sacrifice humain)

Sur la place, ont été rassemblés des stèles sculptées. On voit aussi des sculptures sur les linteaux des portes.

Mex9 1

Mex9 2

Mex10 1

 Des escaliers, longs et raides, mènent au temple le mieux préservé, à la charpente quasiment intacte et avec une magnifique crête faîtière ajourée. 

Bon, j’arrête là la description. Profitez en car ce sera certainement la ultime. Encore la folie de grandeurs des hommes !!!toujours et encore. Et puis on ne va pas rester en admiration devant leur jeu de pelote lorsqu’on sait que cela finissait par la mort.  Nous ferons peu de site car je m’aperçois que je passe plus de temps à écouter les oiseaux, suivre un insecte hélicoptère, admirer les plantes épiphytes,  observer les formes des arbres.

Nous rentrons tremper de sueur, qu’est-ce qu’il fait chaud et lourd. Nous sommes un peu fatigué car les singes hurleurs au cri mi-chien enroué, mi-lion en colère nous ont fait un tapage du tonnerre ce matin très tôt. Ils sont impressionnants.

Mex11juste au dessus de l’iveco.

Mex carte yutacan 2

Nous voici dans la PENINSULE YUCATAN. Chaque année elle est la proie des ouragans. Ce qui n’empêche pas les touristes d’affluer ici par millions, attiré par la promiscuité des plages et l’accès à des sites archéologiques majeurs.

Et bien, les touristes affluent ici mais s’ils ne sont pas à la plage, ils sont dans leurs hôtels climatisés !

La route principale est très bonne et gratuite. Nous remorquerons pendant plus de 120kms  un jeune couple allemand, en rade avec leur camping-car.

Mex12 1   Mex12 2

Mex12 3 : toute petite case, à l’intérieur juste des hamacs et le linge empilé sur un côté en vrac. Ne pas oublier le coin prière souvent décoré de fleurs, bougies, une photo, une statue, la cuisine c’est dehors. Dommage le parpaing aujourd’hui prend le dessus. Construction plus rapide !, plus facile.

 

Campeche. Il s’agit de la seule ville fortifiée du Mexique. Des fortifications qui furent édifiée entre le XVII et le XVIIIème siècle pour protéger la ville des assauts des pirates. L’ensemble des fortifications s’étend sur 2,5km. En son cœur un réseau de jolies rues colorées aux maisons basses et de places ou se dressent des églises. 

Un malecon a été aménagé sur la mer et de ce fait la fortification se trouve en retrait, dommage.  Comme on est fou, on y passera deux soirées

Bon, on ne va pas se plaindre, mais « bon dieu » qu’il fait chaud et lourd. Chose pas commune, nous affecterons plus les grandes surfaces pour la clim (on en profitera pour renouveler la garde robe d’éric (regarder comme il est beau…

Mex14

 TOUT DE SUITE IL SE MET A FLIRTER….

Et les « burger king » pour la clim. et internet. On aura tout vu ! Ne nous demandez pas ce qu’on pense des hamburgers , on n’en mangera pas UN

SEUL.

Nous admirons des danses folkloriques le soir et un « superbe »son et lumière sur la place principale.

Mex15 1    Mex15 2

 La ville se donne du mal pour attirer du monde, mais lui fait défaut une mer propre et la plage……

Le Yucatan est connu pour ses nombreux vestiges mayas dont « Chichen Itzo , Uzmal, Ek Balam » etc, ces cénotes et les plages. Ayant très chaud, nous abandonnons beaucoup de visite, direction les cenotes et la mer ! On n’est pas venu ici pour souffrir !

Un arrêt à « l’Hacienda Ochil »(construite sur un site Maya).

Mex16 1    Mex16 2

Mex16 3

L’hacienda était la structure de l’économie agricole mexicaine, en général spécialisée, maïs, élevage, sisal, traitement du minerai d’argent etc.  Symbole de l’oppression paysanne et parfois miroir de la mégalomanie de ses bénéficiaires, les haciendas furent détruites. On imagine très bien la vie autour de l’hacienda et le faste de l’hacendado (propriétaire). Détruite ou abandonnée suite à la révolution de l’économie en 1910 , aujourd’hui, il en reste des ruines, des villages pauvres et sans structures, plus de cultures organisés.  Heureusement, quelques haciendas ont été transformées en hotel, sauvetage d’un patrimoine fort intéressant. 

 

Nous traversons des petits villages avec au cœur une hacienda en ruine (pauvre de nous ! )

Mex17 pour arriver à Pixya, un cénote peu connu. Et bien, nous y passerons la journée seul ! une petite merveille grâce au soleil. Les motmots y ont trouvé refuge, un bonheur pour les yeux de les voir sortir à plusieurs de front de la grotte.

Mex18 1

Mex18 2

Coin info sur les cenotes  en fait ce sont des puits naturels souterrains (par formation géologique voilà quelque 66 millions d’années. Certains cenotes béent vers la surface et laissent voir le ciel ; d’autres sont tout-à-fait souterrains. La péninsule tout entière compterait pas moins de 10 000 cenotes,  

Très joli, mais s’il n’y a pas de soleil, c’est un peu macabre. Même si nous avons attendu ce moment, je n’irai pas me baigner dans un trou noir. Brrrr, j’ai un peu les pétoches.  Cela aurait fait du bien de se rafraichir mais pour ce soir, la douche sera parfaite.  Soirée avec pas mal d’insectes dont des gros. Oui oui, des gros qui se jettent sur vous. A priori, ils n’ont jamais mangé personne, mais je ne m’yhabitue difficilement.

RESERVE BIOSPHERE RIA LAGARTOS, paysage sauvage, sable blanc, mer turquoise, salines, mangroves.

Mex19 1

Mex19 2

 

Nous désirions du vent, et bien nous avons des trombes d’eau. On se serait cru en Bretagne, les petits bateaux, la pluie, les ponchos. Nous restons bloqués des heures, mais que cela fait du bien de ne pas avoir trop chaud et cela a son charme.  Les paysages sont certainement moins jolis sans soleil, mais cette région est magnifique et vaut le coup d’œil par n’importe quel temps. Courte balade dans la mangrove aux arbres gigantesques car les moustiques n’apprécient pas notre incursion et nous chargent à bloc.  Toujours quelques choses pour t’embeter !!!grrr

Coté poisson, et bien on restera le ventre vide. Port assez important, beaucoup de lanchas et d’hommes occupés aux filets, mais certainement pour une reconvertion en HAMAC.

 

Nous verrons bcp de flamants roses et des eaux de toutes les couleurs. La nature nous offre des émerveillements.

Nous arrivons sur la côte caraïbe, très, voir énormément fréquenté par les touristes. Fini les casas, les femmes en tenues traditionnelles.

Mex22 1 1

Mex22 2 1

ICI, nous arrivons dans l’usine à touriste,  à toutou. On ne va pas cracher sur tout car si les complexes hôteliers se sont installés ici, c’est parce que cette côte a des atouts, du sable blanc immaculé, des récifs coraliens etc. Evidemment, avec notre style de vie, nous sommes complètement en décalage avec les gens qui viennent ici. On recherchera des coins tranquilles tout en profitant de ces eaux turquoises, du sable blanc. ENFIN, CELA , C’EST SUR LE PAPIER. Car la réalité est tout autre.

1ER ARRET : PUERTO MORELOS, eaux turquoise, mais que d’algues. Nous prenons une lancha pour nous amener à la barrière de corail. Bien sûr, nous choisissons une journée ensoleillée et on est ravi.

Mex24 1 1

Mex24 6 1

CANCUN : Le cyclone Wilma en 2005 a fortement endommagé toute cette zone, mais cela n’a pas refroidi les promoteurs immobiliers, grandes constructions de béton sans style, mais les eaux turquoises appellent les touristes. Tout est prévu pour que vous dépensiez le plus possible, sports nautiques, énormes galeries de luxe « duty free ». Nous avons fait un effort pour venir ici afin de ne pas rester ignare.  Pas d’endroit de charme pour nous , nous avions bien repéré de grands espaces verts bien entretenu, pour info un golf, mais ils n’ont pas voulu qu’on s’installe.  Pas cool.

30kms de monstres hôteliers, nous arrivons à l’embarcadère de l’isle Mujeres, réputés pour sa beauté. Mais le flux de touristes nous a amené à penser que ce n’était pas pour nous. On ne peut pas dire que le coin est moche, belle plage d’un côté, belle lagune bordée de mangrove de l’autre, mais au milieu, une 4 voies bordées de palmiers et les complexes. Ne comptez pas vous balader au calme, les 4 voies sont bien fréquentées ! Bref, nous y dormirons tout de même une nuit en profitant bien de cette mer délicieusement bleutée.

PAS DE PHOTOS !

Beaucoup de panneaux publicitaires : Mais nous sommes où là ! Sur tous les panneaux des « blancs » sont représentés, on est au Mexique ou pas !!! CHOQUANT.

Je ne vais pas vous jouer du violon.  Depuis quelques mois et cela empire, il y a un BEMOL : La côte aux eaux turquoises est envahie presque partout par les algues. (et d’après mes recherches sur internet, ils n’en sont pas débarrassés….cela est vrai pour toute les caraïbes !). Comme il fait super chaud et humide, les algues, non ramassées (un comble !!) dégagent une odeur d’égout, à faire vomir. Et je n’exagère pas du tout.  Voyez le tableau : algues partout dans la mer et sur la plage, chaleur, humidité, moustiques, odeur nauséabonde et bien, vous n’êtes plus au paradis mais en enfer

Mex25 1 1

Mex25 2

Pauvres touristes qui pour certains ont cassé la tirelire, c’est une honte qu’ils ne nettoient même pas les plages. Ils attendent que cela parte, comme c’est arrivé !!! c’est une façon simple de voir les choses.

Comme nous n’avons pas la clim, que nos 3 produits « répélentés » ont une efficacité toute relative, ce n’est pas la joie tout le temps.

On se donne du mal par cette chaleur à trouver des endroits épargnés par ses arrivés massives d’algues et là, on s’immerge dans ces eaux translucides, masques et tubas et nous partons à la découverte de la faune marine qui nous émerveille. On passerait bien notre journée dans l’eau mais nous avons peur à l’insolation, il faut être sage à notre âge. 

Mex26 1

Mex26 2 1

AKUMAL enfin le paradis. C’est superbe. On se trouve un bivouac très tranquille face à la mer, un sacré coup de chance avec un bon spot de snorkeling au pied. 

Mex27

Mex27 2

 la superbe plage nettoyée des algues d’Akumal est connu pour ses tortues. Alors chéri, on y va :

 

 

 

 

 

C’est tout simplement superbe, de magnifiques tortues, on en verra une dizaine, des raies et de nombreuses variétés de  poissons multicolores et même des barracudas !.  Nous sommes sur la plage à 7h pour éviter les hordes de touristes. On sera seul dans la mer car un orage éclate. C’est rigolo d’être dans l’eau lorsqu’il pleut, au-dessus de ta tête tu as l’impression d’avoir un papier argenté ondulent qui pétille. Très joli. La pluie cesse, il est 10h, la plage se remplit de « groupes » guidés !!! attention, surtout il faut rester grouper ! On rigole bien car tout le monde va à l’eau avec gilet fluau, et les palmes….on ne savait pas qu’il y avait des pingouins bagués dans le coin !

Mex29

Nous retrouvons nos amis voyageurs Mjo et Claude, pour eux c’est leur 20è année de voyages ! cela nous rend admiratif. Tout heureux de ces retrouvailles, la dernière fois nous nous sommes vus en Equateur, il y a 1an ! on espère bien que nos routes se recroiseront.

L’heure de notre retour en France pour plus de deux mois approche. Nous avons du mal à réaliser.

Donc vous aurez moins de lecture, ce sera les vacances pour vous tous !

×